REQUALIFICATION A6/A7 : OUVERTURE DE LA CONCERTATION

Monsieur le Président, chers collègues,

Sur ce dossier éminemment stratégique qu’est le déclassement de la portion des autoroutes A6/A7 dans l’agglomération lyonnaise, une nouvelle étape importante est sur le point d’être franchie.

Ce vote nous permet d’ouvrir la concertation préalable réglementaire sur les objectifs et orientations du projet de requalification de l’A6/A7 que nous avons adopté il y a maintenant 4 mois.

Afin de bien mesurer ce qui est en jeu, rappelons-nous le chemin déjà parcouru en si peu de temps ! Le déclassement a été officialisé fin 2016 et la Métropole n’assure la gestion de ces voies que depuis le 1er novembre 2017.

Moins d’un an plus tard, notre assemblée a entériné un programme d’actions d’un montant de près de 30 millions d’euros à l’horizon 2020, permettant de concrétiser ce déclassement par des aménagements qui vont profondément améliorer le cadre de vie de nos concitoyens et renforcer l’attractivité de notre agglomération.

Le Sytral jouera évidemment pleinement son rôle en se mobilisant aux côtés de la Métropole pour transformer cette portion autoroutière en un boulevard urbain  apaisé et multimodal. Il le fait en prévoyant des solutions de transports en commun performantes, avec la mise en service d’une ligne de bus express sur une voie dédiée, reliant La Garde à la gare de Vaise sur la section Nord et une ligne expresse reliant la halte d’Yvours jusqu’à la place Bellecour sur la section Sud.

Ces  deux lignes Express avec des matériels neufs (bus articulés pour la ligne Nord) auront une fréquence de 8 à 10 minutes en heure de pointe. On espère un report modal significatif notamment pour la ligne qui empruntera une voie dédiée sur bande d’arrêt d’urgence. C’est un investissement important pour le SYTRAL tant en termes d’investissement que de fonctionnement.

C’est ainsi, c’est-à-dire de manière pragmatique et réaliste, sur la base d’un programme d’actions concret et réalisable à court terme, que nous avançons efficacement pour relever l’un des plus grands défis pour notre métropole. Et c’est avec le même pragmatisme que nous serons en mesure d’accompagner l’évolution des usages et des besoins en adaptant l’offre de service sur cet axe requalifié.  En ce sens, les premières mesures proposées ne sont pas un aboutissement, mais bien un commencement.

Gardons également à l’esprit que la Métropole porte l’ambition de réorganiser progressivement, d’ici 2030, le système des grandes voiries structurantes d’agglomération. La requalification de l’A6/A7 est à ce titre un élément parmi d’autres d’un projet global et cohérent mené avec l’ensemble des acteurs de la mobilité pour répondre aux enjeux de déplacements sur notre territoire.

C’est bien sûr l’Etat qui a un rôle important à jouer pour réaliser le grand contournement à l’est, afin d’écarter le trafic de transit du cœur de l’agglomération, et pour traiter correctement le trafic de transit venant de l’ouest, notamment sur la question du débouché de la future A45.

C’est aussi un investissement important attendu de la région sur le volet ferroviaire avec le développement des Tram trains en provenance des 4 points cardinaux de notre agglomération.

C’est enfin un développement massif des transports en commun mené par le Sytral depuis de nombreuses années déjà et qui se poursuit grâce aux projets structurants inscrits dans le Plan de mandat (Aménagement du corridor C3 dont les travaux d’infrastructure seront terminés à la fin de l’été avec 4 mois d’avance et intégralement finalisés avec la végétalisation et le mobiliser urbain début décembre, prolongement du métro B aux Hôpitaux avec réalisation d’un parc relais de 900 places, création du tramway T6 jusqu’aux Hôpitaux Est, …) et ceux à approfondir suite à l’approbation du Plan de Déplacements Urbains le 8 décembre dernier par le Comité Syndical , comme le traitement de l’entrée sud et sud-ouest de l’agglomération, avec le prolongement du métro B jusqu’à l’A450 et de la ligne A vers l’est.

Afin d’accompagner les dynamiques urbaines de l’agglomération telles que décrites dans les SCOT et le PDU à l’horizon 2030 et dans une perspective plus lointaine, je proposerai également au prochain comité syndical du SYTRAL de lancer des études prospectives sur la desserte structurante en transports collectifs des grands territoires qui la composent, cela avec une préoccupation d’accessibilité intermodale notamment au regard de l’attractivité de ces mêmes territoires.

Le Grand Est de l’agglomération lyonnaise, territoire particulièrement stratégique de l’agglomération, sera le premier quadrant étudié.

En prenant l’initiative, la Métropole crée un véritable effet d’entrainement en envoyant un signal fort pour que soient tenus les engagements et les délais sur les opérations relevant de la responsabilité de nos partenaires.

Nous voyons d’ailleurs dès à présent les effets positifs de la dynamique que nous avons lancée avec l’accélération de la présentation des scénarii et de la définition des calendriers.

La Métropole devra continuer à peser de tout son poids pour mobiliser l’ensemble des acteurs concernés. C’est la condition de la réussite du projet de boulevard urbain sur l’A6/A7 et de son acceptation par les populations des territoires métropolitains.

Nos concitoyens auront l’occasion de s’exprimer dans le cadre de la concertation qui va s’ouvrir. Au regard des enjeux en matière de mobilité et de cadre de vie, je ne doute pas qu’ils seront nombreux à s’exprimer et à s’approprier ce grand projet métropolitain.

Je vous remercie.

Fouziya Bouzerda, Vice-présidente de la Métropole de Lyon

Groupe politique à la Métropole de Lyon