aide Covid aux services à domicile – Thierry Pouzol

Monsieur le Président, chers collègues,

Toute mobilisation exceptionnelle pendant l’État d’urgence sanitaire mérite d’être reconnue et valorisée.

Cependant, alors que nous imaginons une prime exceptionnelle concernant les agents de la Métropole en télétravail, il semble, je dis bien il semble, que les salariés des services d’aide à domicile soient aujourd’hui oubliés ?

Si L’État a tranché et fait preuve de réactivité pour les soignants et personnels d’Ehpad, il n’en est rien pour les aides à domiciles, que l’on renvoie clairement aux départements. Ainsi plusieurs départements ont fait le choix de ne pas laisser sur le côté ces personnes en leur attribuant une prime, mais ce n’est pas le cas partout, créant de fait une inégalité dans la profession en France.

Je me permets de vous rappeler très rapidement la situation de ces personnels :

– 2 salariées à domicile sur 10 vivent en-dessous du seuil de pauvreté,

– perte de 13 % de pouvoir d’achat en 10 ans,

– au regard de la valeur du SMIC au 1er janvier 2020, un employé à domicile qualifié devra attendre 9 ans avant d’être rémunérée au-dessus du SMIC.

Il ne s’agit pas de comparer qui a fait plus ou moins et qui mérite cette prime plus que d’autres, mais nous ne pouvons ignorer le rôle et l’action fondamental de ces personnes pendant toute la crise pour délester la charge hospitalière en sécurisant les retours d’hospitalisation pour libérer des lits, parfois sans équipement de protection individuelle au tout début de la crise. Ces professionnels ont ni plus ni moins un rôle indispensable dans le système de soins.
C’est une profession déjà durement touchée par des problèmes de recrutement et ne pas reconnaître leur action et ne pas valoriser ces métiers de l’ombre aujourd’hui, serait une erreur et enverrait un signal négatif, alors que nous étions tous très reconnaissants envers eux aussi chaque soir.

Bien entendu, la reconnaissance aurait pu et dû se faire au niveau national, mais puisque ce n’est pas le cas, alors à nous de prendre les choses en main sur notre territoire métropolitain et d’accorder comme le font d’autres conseils départementaux, cette prime exceptionnelle.

Je tiens à faire remarquer que cette délibération aurait pu concerner les agents des services tarifés ayant contracté avec la Métropole et qui sont en quelques sortes des agents indirects de la Métropole. Les services tarifés ont d’ailleurs posé la question récemment, mais il n’y a pas à ce jour de position claire de notre collectivité sur ce sujet.
Notre métropole doit être aidante et accompagnante et je ne vois pas comment nous pourrions refuser de valoriser la forte mobilisation des aides à domiciles dans cette période de crise inédite.

Je regrette que les aides à domiciles soient à nouveau oubliés, alors qu’ils ont été très mobilisés au front, sur le terrain, dans un contexte de risque et qu’ils méritent cette aide exceptionnelle.

Est-ce que vous pouvez apporter des précisions sur ce point ?

Je vous remercie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s