Mesures d’urgence et aides économiques – Fouziya Bouzerda

Monsieur le Président, chers collègues,

Après l’hommage à nos victimes du Covid-19 porté précédemment par ma collègue (Virginie Poulain) au nom de notre groupe, je tiens à saluer tous les travailleurs et bénévoles qui ont permis à nos territoires de pouvoir organiser les soins, l’approvisionnement alimentaire, les transports et déplacements, le nettoyage et l’enlèvement des déchets. Grace à eux, le confinement a pu se dérouler dans de bonnes conditions.

L’arrêt brutal d’une grande partie de l’activité a nécessité une réponse immédiate de soutien en renfort de l’Etat et des régions.

Notre Métropole, à l’image des autres territoires, a répondu avec des mesures d’urgences en mobilisant tous les leviers listés dans ce présent rapport: 

– aides directes, exonérations, report voire allègements de charges, contribuant à alléger la pression qui pèse sur la trésorerie des acteurs économiques et sociaux, et ainsi contribuer à soutenir la poursuite d’activité sur la période considérée.

Notre capacité à répondre rapidement à la crise a été facilitée par notre situation financière saine nous permettant de mobiliser près de 100 millions d’euros qui viennent se greffer à l’action de la Région et de l’État pour assister nos entreprises et sauvegarder l’emploi.

Après l’urgence, la Métropole va devoir se mobiliser pour accompagner des acteurs économiques qui se trouvent en grandes difficultés avec de nouveaux enjeux qui se dessinent à l’approche de la fin du confinement :

– Allons-nous soutenir les entreprises qui ne rentrent pas dans le cadre des conditions fixées par l’Etat pour bénéficier des aides mises en place ? 

– Il faut soutenir plus efficacement les demandes d’exonération de loyers des entreprises, des commerçants, des restaurateurs, acteurs associatifs et culturels, obligés de fermer brutalement, auprès des bailleurs privés en accompagnement certains de ces derniers au besoin ;

– Que pouvons-nous mettre en place pour sauvegarder les secteurs comme la culture et les grands événements qui auront demain beaucoup de mal à se relever? 

– Sommes-nous demain en capacité d’aider les entreprises à équiper leur personnel de masque? Sommes-nous en capacité d’accompagner les entreprises qui veulent tester leur personnel en vue de la reprise après confinement ?

Autant de questions et de situations qu’il nous faudra résoudre en nous projetant sans attendre, mais en associant étroitement nos communes, les représentants des acteurs de notre territoire, ainsi que l’ensemble de nos partenaires et de nos satellites.

Le SYTRAL augmentera l’offre de transport à 80 % dès le 11 mai, tout en renforçant son plan de sécurisation sanitaire du réseau, qui impliquera que tant les agents que les usagers puissent être équipés massivement de masques.

Il est indispensable d’organiser les conditions d’une reprise en mobilisant les filières, en animant un écosystème pour faire travailler les acteurs, en accompagnant les entreprises dans leur réorientation sur des filières stratégiques ou sur certaines activités ou des produits en tension comme on a pu le faire avec le gel hydroalcoolique et les masques dont la production reste très insuffisante. 

Il faudra également dans le cadre de cette relance accompagner la reprise des chantiers actuellement en pause et organiser la réouverture des déchèteries afin d’éviter tous les dépôts sauvages qui posent problème.

Cet élan de solidarité et cette effervescence d’initiatives et d’actions de notre tissu économique, social et citoyen témoigne de notre capacité commune à nous adapter. 

Pour cela, il nous faut dès maintenant définir nos marges de manœuvres financières, faire preuve d’agilité et se défaire de nos carcans administratifs pour construire ce plan de relance dont la métropole a les moyens et la responsabilité.

La Métropole doit donner une vraie impulsion en ce sens, mobiliser des moyens, assurer une coordination et une communication adaptée entre les acteurs sur notre territoire.

Nous avons ainsi voté en 2019 une Stratégie Alimentaire Métropolitaine pour aller vers un système alimentaire plus durable, inclusif et résilient. C’est le moment d’accélérer la mise en place de cette stratégie en venant soutenir nos producteurs locaux et en valorisant leurs initiatives et celles développées par nos communes, qui pourront être pérennisées.

C’est aussi le moment d’accompagner la structuration de certaines filières industrielles sur notre territoire, afin d’amener certaines activités économiques stratégiques pour notre avenir, à se réimplanter localement, ou à se renforcer.

C’est dans une dynamique globale de solidarité qui s’applique à tous les niveaux que nous devons construire la relance et permettre à chacun de se relever de cette crise ensemble.

Notre groupe votera favorablement ce rapport.

Je vous remercie. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s