Gestion de crise et pouvoirs attribués au Président de la Métropole – Virginie Poulain

Monsieur le Président, chers collègues,

Je tiens tout d’abord à rendre hommage au nom de mon groupe à tous ceux qui ont été touchés par ce virus:

– les victimes du Covid-19 et elles sont nombreuses, tellement nombreuses que nous connaissons tous quelqu’un touché par cette maladie ou des personnes ayant perdu un proche victime du virus. 

– Derrière ces chiffres, il y a des noms que nous n’oublierons jamais et des familles sous le choc…

En cette période de crise sanitaire sans précédent, il est nécessaire d’agir rapidement et l’ordonnance 2020-391 permet au Président du conseil de décider d’un certain nombre d’actions à mettre en oeuvre dans ce cadre. 

Toute attribution de délégation inédite, tout « nouveau pouvoir » entre guillemet, signifie ou du moins implique des responsabilités.

Bien entendu, les décisions prises feront l’objet d’une information à l’ensemble des élus du Conseil.

Cependant, il s’agit aujourd’hui non seulement d’agir mais aussi de coordonner, de proposer, de partager les bonnes pratiques et initiatives existantes sur nos territoires. Les élus doivent pouvoir participer à la gestion de cette crise. Ensuite il s’agira pour nous, élus, de porter la responsabilité de ces décisions.

Cela signifie qu’au delà d’être informé, les élus des 59 communes doivent être entendus. Ils sont les témoins et parfois les initiateurs de nombreuses bonnes pratiques, initiatives, expérimentations et idées qu’il peut être intéressant de partager afin d’alimenter cette dynamique de relance.

Il a été sujet d’un comité métropolitain de relance auquel tous les groupes politiques doivent être associés. Ce comité ne pourrait-il pas permettre aux représentants des CTM de faire remonter les informations provenant des communes et ainsi permettre leur participation à la relance.

Un manque de communication entre les communes et la Métropole serait malvenu, alors que les élus sont en première ligne et que le gouvernement souhaite que le « couple mairepréfet », soit au coeur du dispositif du déconfinement.

Une Conférence Métropolitaine des Maires va se tenir lundi prochain, c’est une bonne chose. Lors de la précédente CMM du 2 mars, beaucoup d’entre nous se sont saisis de cet espace de discussions pour exprimer leurs questionnements :

– Sur les injonctions contradictoires (sortir, ne pas sortir, …)

– Sur la multiplicité des canaux de communication (l’ARS, la Préfecture, la Région…) et donc de la difficulté à délivrer une information claire, à leurs administrés.

– Enfin, sur la commande d’équipements sanitaires (notamment de masques) à prévoir ou non.

Nous nous sommes alors quittés, en nous fixant un objectif commun : avoir une action commune, donc amener la Métropole et toutes les communes qui la composent à partager les mesures préventives.

Aujourd’hui, quasiment 2 mois après cette CMM, nous partageons toujours cet objectif. Et certains d’entre nous partagent aussi le douloureux constat que face à cette crise, trouver une réponse claire notamment sur la date de livraison des masques commandés par la Métropole, n’est pas chose simple.

De manière très concrète, lorsqu’en tant qu’élus, nous devons savoir si nous pouvons nous appuyer sur la Métropole pour la commande de masques ou s’il faut avancer seuls, il nous faut une réponse claire. C’est une question vitale, ni plus ni moins. 

Je ne vais pas évoquer le peu de masques que certains maires au sein du groupe Avenir Métropole, ont réussi à obtenir pour leurs EHPAD, auprès d’autres entités que la Métropole, avec de grandes difficultés. 

Ou encore le cas de certains d’entre nous qui, faute de réponse, ont commandé des masques en quantité pour les distribuer eux-mêmes à leurs administrés.

Ce que je veux évoquer, c’est la nécessité d’être pro-actifs et d’agir ensemble pour établir un plan de gestion de crise et de sortie du confinement avec :

un calendrier de gestion de crise bien défini,

un mode opératoire clair,

– des modes de fonctionnement associant davantage les communes et les représentants des groupes politiques.

La séquence que nous venons tous de vivre a été celle de la réactivité immédiate, celle qui s’ouvre maintenant est celle de l’action collective et du rassemblement des forces, au-delà des annonces. 

C’est la raison pour laquelle le groupe Avenir Métropole votera favorablement cette délibération.

Je vous remercie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s