Le Pont de Vernaison – André Vaganay

Monsieur le Président, chers collègues,

Le pont de VERNAISON-SOLAIZE construit en 1957, inauguré en 1959 a été reconstruit sur les mêmes fondations que le premier pont inauguré en 1902 et démoli en 1940.

Jusqu’en 1959, VERNAISON vivait tranquillement, paisiblement, puis dès l’ouverture du pont, on a assisté à un vrai aspirateur de voitures et de camions, puisque dans le même temps les travaux d’autoroute, canal, et vallée de la chimie battaient leur plein.

L’urbanisation et la densification de tout l’Ouest Lyonnais n’ont fait qu’empirer la situation. Les voitures d’IRIGNY, CHARLY, GRIGNY, MILLERY, arrivent par quatre routes différentes sur une seule rue : la Rue du Pont.  

Ce pont emprunté par tout un bassin de vie est traversé par une moyenne de 14 000 véhicules par jour, avec de vrais pics le matin de 7 heures à 9h 30 et le soir. Les voitures sont arrêtées dans la traversée de VERNAISON, bloquées par le passage à niveau. Celui-ci, situé à proximité directe de la gare, reste fermé trop longtemps.

En somme, la congestion des voies, la pollution que cela génère, l’agacement des automobilistes arrêtés au passage à niveau, fatiguent nos administrés, qui n’en peuvent plus.

Le projet retenu de déplacement du pont prend véritablement en compte les enjeux qu’il s’agissait de respecter :

– libérer la route,

– faciliter les flux des transports en commun,

– et être compatible avec l’augmentation de cadencement du transport ferroviaire. 

En attendant, il faut impérativement éviter une catastrophe. Ce pont est actuellement sous haute surveillance permanente.

La délibération nous explique très clairement :

  • la situation du pont actuel,
  • et le programme de travaux qui va devoir être réalisé très rapidement tant ils s’inscrivent dans une nécessité absolue de sécurité.

Mon vœu serait que des moyens de sécurisation du pont actuel continuent d’être mis en place, afin que celui-ci résiste jusqu’à l’arrivée du nouvel ouvrage, pour plusieurs raisons :

– Premièrement, par pure économie.

– Deuxièmement, voir l’arrivée d’un pont provisoire à proximité de l’aire de détente et de jeux entacherait fortement l’entrée de Vernaison sur un secteur où le cadre de verdure et de nature est tout de même assez exceptionnel.

Notre intergroupe défend la normalisation de cette situation inconfortable et souligne que la procédure doit s’accélérer, pour une gestion rigoureuse et sécuritaire de la traversée du pont.

Je vous remercie.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s