Exonération de la CFE pour les professionnels médicaux – Nathalie Frier

Monsieur le Président,

Mesdames, Messieurs, chers collègues,

L’accès au soin est un droit pour nos concitoyens, et même une nécessité vitale.

Si l’attention des médias se porte souvent sur les déserts médicaux dans les territoires ruraux, notre Métropole, territoire urbain s’il en est, n’est pas exempte de ce problème. Oui, il existe dans le Grand Lyon des quartiers, des communes, dans lesquels l’accès aux soins est difficile.

Quand on évoque la crise des urgences, quand on est solidaire de la détresse des professions médicales hospitalières, on doit se demander aussi pourquoi leurs services sont engorgés. Ils le sont car ils représentent le recours le plus proche, le plus accessible pour les habitants, malgré les heures d’attente.

Pour une multitude de raisons touchant tant aux difficultés de nos quartiers qu’aux facilités que l’on peut trouver à quelques kilomètres voire quelques centaines de mètres dans la ville voisine, certains habitants se retrouvent sans médecin à proximité.

Face à la concurrence de territoires plus favorisés, attirer des généralistes à Saint-Fons devient difficile, comme dans d’autres villes populaires.

A Saint-Fons, la Ville a dû se saisir du sujet en montant un projet d’espace médical, visant à regrouper des professionnels variés au cœur du QPV de l’Arsenal, devant le départ progressif des médecins. Si nous avons accueilli rapidement des professions paramédicales, les médecins ont mis plus de temps à venir. 

Un premier s’est installé, un deuxième doit arriver dans les prochaines semaines, et nous avons bon espoir pour un troisième.

De la fracture sociale qu’évoquait jadis avec raison Jacques Chirac, a donc émergé une fracture médicale.

La politique de santé publique nécessite donc la mobilisation de tous les acteurs :

– professionnels médicaux,

– État,

– et collectivités territoriales.

Parmi les éléments qui permettent d’attirer des professionnels, la fiscalité est un outil disponible. Et pour nous collectivités, depuis une modification de la loi, les médecins et les auxiliaires médicaux peuvent bénéficier d’une exonération temporaire de la cotisation foncière des entreprises (CFE) lorsqu’ils implantent leur activité dans ces QPV.

C’est ce que je vous proposais, Monsieur le Président, par courrier du 18 mars 2019. Je suis donc particulièrement heureuse de voir reprise cette suggestion  par cette délibération, qui répond à mon courrier. 

A l’heure où l’on réfléchit beaucoup à la gouvernance de notre Métropole, et à la place des maires, ce dossier est une illustration concrète de ce que les Maires apportent d’ores et déjà à la Métropole.

Cette délibération nous rappelle aussi que la politique de la ville, c’est agir pour améliorer la ville et la vie de chacun.

Elle permettra de renforcer la Métropole solidaire que nous portons collectivement, de lui donner une réalité supplémentaire dans le quotidien vécu par les habitants

Notre groupe votera donc cette délibération, je vous remercie.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s