Management de centre-ville

Intervention de Thierry Pouzol pour Avenir Métropole

Monsieur le Président, chers collègues,

Les actions menées dans le cadre du partenariat CCI/Métropole/Management de centre-ville nécessitent une participation que l’on pourrait qualifier de modeste à l’échelle du budget de la Métropole, mais qui est extrêmement importante. C’est un dispositif intéressant pour les villes qui ont la capacité de le faire.

La Métropole accompagne également les communes via les conseillers en économie de proximité. Mais au vu des enjeux et difficultés actuelles dans ce domaine, nous devons aller plus loin.

Pourquoi le commerce local reste un enjeu ? Le commerce porte une grande partie de la vitalité des centres-villes, de leur attractivité ; il participe évidemment au développement économique, et à la vie sociale locale ; il contribue à une « capacité à rester » notamment pour les séniors (proximité des services, lutte contre isolement), et a des vertus écologiques ne serait-ce qu’au regard de la diminution des déplacements.

Or, ce commerce si important pour les petites et moyennes communes connaît de vraies difficultés aujourd’hui, d’autant plus lorsque ces communes ne sont pas dans un dispositif comme celui du management de centre-ville. Elles n’ont pas les ressources et l’expertise pour accompagner le développement économique. Elles peuvent parfois innover, et être soutenues dans leur volonté d’agir.

La Ville de Fontaines-sur-Saône a ainsi pu mener une étude avec la CCI sur ses commerces locaux, puis construire un plan d’actions : inventaire des locaux vacants, aides directes aux commerces pour la rénovation de locaux, mise en place du droit de préemption (qui a des lacunes dont nous pourrions reparler), etc.

Cependant, nous le constatons sur le terrain tous les jours, ce n’est pas suffisant : nos commerces ferment et des locaux restent vacants des mois durant. Alors, il nous faut être capables demain de mener des actions proactives de développement économique avec un ou plusieurs professionnels dédiés à la mission.

Nous devons être capables de construire des partenariats solides et productifs avec la CCI, mais aussi les chambres des métiers.

Nous devons être capables collectivement d’identifier des porteurs de projet qualifiés et les accompagner, de valoriser les territoires pour attirer de nouveaux commerces dans le cadre de stratégies marketing que seules les grandes villes peuvent s’offrir, d’étudier des concepts qui fonctionnent et les reproduire.

Comme nous ne pouvons sans doute pas faire cela pour chacune des communes, il faut pouvoir le penser à l’échelle des territoires. Car un commerçant qui ne pourrait ou ne voudrait pas s’installer sur une commune pour les raisons que l’on imagine, pourrait s’installer dans une autre à proximité, et renforcer ainsi un territoire plus large. C’est un nouvel exemple de la pertinence de cette échelle de réflexion qu’il nous faut investir plus avant.

Je vous remercie.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s