La stratégie alimentaire

Intervention de Valérie Giraud pour Avenir Métropole

Monsieur le Président, chers collègues,

Après l’énergie avec le vote sur le Schéma Directeur des Énergies, la Métropole de Lyon se lance désormais un défi dans le domaine de l’alimentation: celui d’intégrer un système alimentaire plus durable, inclusif et résilient.

Le développement d‘un modèle alimentaire agro-industriel avec une ère d’abondance alimentaire nous a conduit à la situation de dépendance que vous connaissez vis-à-vis des chaines alimentaires. Comme tout développement sauvage d’une industrie sans cadre et limite, l’alimentation et sa production ont pris un tournant en décalage avec nos besoins et aspirations actuelles.

Les citoyens de la Métropole de Lyon, comme tous les français, sont conscients de la relation directe entre bien manger et être en bonne santé et ils sont de plus en plus inquiets et exigeants. Ils souhaitent se réapproprier leur alimentation et insuffler un changement dans la production, pour ne plus subir les règles des grands groupes industriels alimentaires dont la logique du profit prévaut sensiblement sur celle du bien-être alimentaire.

La prise de conscience des citoyens sur le réchauffement climatique est ainsi similaire à celle sur le système agro-alimentaire actuel qui présente de nombreuses limites. Parmi elles, la sécurité alimentaire, la viabilité économique et la soutenabilité environnemental. La Métropole de Lyon qui exerce un certain nombre de compétences relatives à l’alimentation se devait donc de se saisir impérativement de cet enjeu.

Les maires ont une place importante dans la mise en place de circuits courts et la promotion des entreprises locales avec notamment l’organi- sation de marchés locaux avec une aspiration forte à la création de marché bio ou faisant une place importante aux producteurs.

C’est là que nous devons intervenir, agir pour la transformation d’un système alimentaire qui remet les entreprises locales au cœur du dispositif, au cœur de la solution. On ne peut plus laisser se développer un système qui propose une offre d’alimentation déconnectée de nos producteurs locaux, de nos filières courtes de production, du portemonnaie de nos citoyens, des préoccupations de santé relatives à la qualité de l’offre alimentaire et globalement en décalage avec la nécessité de promouvoir une production et une consommation éco-responsable respectueuse de l’environnement.

La finalité de cette stratégie alimentaire illustre très bien ce vers quoi nous devons nous tourner et travailler activement: permettre l’accès de tous les habitants de la Métropole à une alimentation de qualité en commençant par les plus jeunes dans les cantines scolaires et en assurant leur éducation.

La Cité de la Gastronomie qui ouvrira prochainement ses portes constituera un lieu de partage et d’initiation au bien manger.

Santé, environnement, développement économique et ancrage territorial autour d’une vraie gouvernance alimentaire métropolitaine (intégrant les acteurs locaux) permettront de déployer une stratégie alimentaire métropolitaine dont les objectifs répondent aux attentes des grandlyonnais.

Notre groupe votera favorablement ce rapport.

Je vous remercie.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s